Sondage AGH des musées canadiens

Pour commencer ce projet, nous avons mené une enquête en ligne auprès de musées, de galeries et d'autres organisations culturelles à travers le Canada. Nous avons posé des questions sur la présence de programmes spécialisés dans chaque organisation, ainsi que sur l'aisance et les connaissances ou l'expérience du personnel pour présenter ces programmes. Pour ceux qui travaillent déjà avec des personnes atteintes de démence, nous avons posé des questions sur les réussites et les défis, et pour ceux qui ne le font pas, nous avons demandé ce dont ils avaient besoin. Au total, nous avons reçu 91 réponses et recueilli des données intéressantes.

84% des répondants appartiennent à des institutions de petite ou moyenne taille, dont le budget de fonctionnement est inférieur à $1million. 51% des répondants provenaient de musées et 23% de galeries d'art.

Interrogés sur le travail avec les personnes atteintes de démence en général, 79% des répondants ont estimé qu'il y avait un public dans leur communauté qui bénéficierait de ce type de programme, bien que la plupart d'entre eux n'aient pas été en mesure d'offrir ce type de programme, pour diverses raisons. 60% sont favorables à l'idée d'offrir des programmes aux personnes atteintes de démence, mais 43% ne savent pas comment s'y prendre.

Pour les organisations qui ont déjà présenté des programmes pour les personnes atteintes de démence, 90% des répondants estiment qu'ils ont été couronnés de succès, bien que 25% pensent qu'il y a place à l'amélioration. La plupart d'entre elles n'ont pas de personnel spécialisé et ne travaillent pas avec les services de santé. Et plus de 40% souhaiteraient être mieux formés.

Pour les organisations qui n'ont pas proposé de programmes pour les personnes atteintes de démence, le principal obstacle est la formation et l'accès aux connaissances sur la démence et aux stratégies de conception et de mise en œuvre des programmes. Près de la moitié d'entre elles citent également le manque de capacité comme une préoccupation majeure. 11% ont estimé que l'accessibilité était un obstacle. Malgré ces difficultés, plus de 80% des personnes interrogées souhaiteraient mettre en place des programmes.

Cela nous indique qu'il y a une volonté et un besoin.

Moments artistiques : apprentissage partagé est un recueil de connaissances et d'expériences basées sur notre travail. Nous espérons qu'en partageant notre travail, nous inspirerons le vôtre.

Vous pouvez accéder au rapport complet dans l'onglet Matériel en haut de cette page.

fr_CAFrench